mail

La photo ci dessus date des premiers jours du Tunnel Jenner (1956)

Dès les années 30, la municipalité envisage de construire une liaison direct entre le Centre Ville et la Ville Haute, en pleine expansion démographique. Le projet est interrompu par la guerre, mais finalement, en 1942, la municipalité de Pierre Courant décide de lancer la construction d'un vaste abris anti bombardement, capable d'accueillir 7000 personnes.

Extrait du Journal "LE HAVRE ECLAIR" de décembre 1942:

numriser00061or

Le travaux avancent à une vitesse record, si bien qu'une première galerie, l'actuelle tube montant est prêt au début de l'année 1944. La 2eme galerie, le tube descendant ne sera totalement percé qu'au début  des années 50.

C'est ainsi qu'arrive le drame, le 7 Septembre 1944, alors que depuis 2 jours Le Havre croule sous une avalanche de bombes. Ce jour là, une nouvelle vague de bombardiers arrive au dessus du Havre. Les habitants ayant déjà vécu les terribles bombardements des 5 et 6 Septembre, courent à perdre haleine pour trouver un abris. Parmis eux, beaucoup franchissent les barrières de chantier, au niveau de la place Jenner, pour se réfugier dans le tunnel descendant. Les premières bombes tombent. L'une d'entre elle s'abat et explose devant l'entrée de la galerie, obstruant totalement son accès. 800 Havrais sont prisoniers dans ce cul de sac. Il faudra plusieurs jours pour sortir 2 rescapés seulement. Les 800 autres sont tous morts d'asphixie. Aujourd'hui leur corps repose juste au dessus, dans le Cimetière Sainte Marie.

Malgrès cette térrible catastrophe, qu'une plaque commémore depuis Septembre 2004 à l'entrée du Tunnel coté Place Jenner, le chantier reprend en 1947. Architectes et ingénieurs travaillent ensemble pour achever le bel ouvrage et pour l'ouvrir le plus rapidement possible à la circulation. Les magnifiques verrières en béton et dalles de verre qui ornent les entrées Amont et Aval du tunnel sont l'oeuvre d'un architecte de l'Atelier Perret : François Vitale.

En 1956, pour libérer l'accès au Tunnel et prolonger le Cours de la République, on abat le Couvent des Carmélites et de vieux immeubles sur la place du Rond Point...

sans_titre

num_riser00674

Aujourd'hui, le Cours de la République et le Tunnel Jenner constituent l'axe majeur de l'agglomération Havraise. Dans ce tunnel long de 600 mètres circulent quotidiennement 30 000 voitures et 500 bus. Le Rond Point est devenu une véritable autoroute urbaine.

A VOIR : Le témoignage émouvant d'une habitante du Quartier du Rond Point, sur le blog de Jake...19 Mars 2006

http://paysagehavrais.canalblog.com/archives/2006/03/19/1545671.html#comments