Mr Charles De Gaulle, le plus célèbre des Présidents de la République Française, le Grand Homme d'Etat, le Grand Homme d'esprit du XXeme siecle, celui qui fît front au Nazisme depuis Londres et les plages de Normandie, celui qui résista à l'empire Américain, celui auquel chaque Français doit un peut de sa liberté eu les honneurs à plusieurs reprises de la population Havraise. Le Général De Gaulle considerait Le Havre comme son enfant cheri, l'exemple même du relevement de la France après les terribles années de souffrances, de tyrrannie et de folie destructrice...

Lors de son premier voyage officiel au Havre en Octobre 1940, De Gaulle prononça cette phrase depuis les balcons de la Prefecture devant des milliers de Havrais en liesse :

" Au Havre, blessé pour la France, mais vivant ! et qui sera grand "

Le grand Général ne c'était pas trompé. Et c'est avec une grande ferveur populaire, un grand soulagement parmis la population, que l'homme du 18 Juin visita la ville meurtrie. Oui, pour la première fois depuis 5 ans, les Havrais on le sentiment que quelqu'un ce préoccupe de leur destin. Sur les photos si dessous, nous remarquons bien sur la foule importante, et surtout le visage blème mais plein d'espoir du Général devant les montagnes de ruines qui représentent le Centre Ville.

7 OCTOBRE 1944 : "Informations Havraises"

"Dans notre ville, pavoisée en son honneur, le chef qui n'a jamais accepté la défaite recevra de la population Havraise, laquelle n'a jamais desespéré non plus, un accueil enthousiaste qui témoignera de l'ardente volonté du Havre de de son peuple de vivre libre dans une France fraternelle et replacée à son rang de grande nation"

Discours du Président du Comité de Libération, Emile Sicre.

(Les ruines de l'Hotel de Ville pavoisées avant son arrivée)

num_riser005621

La Visite du Générale De Gaulle, un mois après les bombardements meurtier du siège du Havre, va rassembler plus de Havrais que lors des premières journées de Libération. Pour la circonstance, les quelques centaines de mètres de chaussées sinistrées ont été dégagées de leurs gravats. Le parcours du Général sera le suivant : Cours de la République, Gare, Boulevard de Strasbourg, prise d'arme devant la Préfecture du Havre (seul batiment public intact). A partir de là, un important défilé militaire se rendra vers l'Hotel de Ville et la rue de Paris pour aboutir au monument aux morts de la Place Gambetta. Le Général est très entouré sur son parcours et très ovationné par des personnes venues de toute la région.

Le Génarle se trouve sur la Boulevard de Strasbourg. Un important cortège de politiciens, de resistants et d'artistes le suivent à travers la marée humaine qui recouvre tout le boulevard jusqu'à la Préfecture :

num_riser004111

Prise d'armes sur le Place Carnot, entre la Préfecture et les ruines de la Bourse :

num_riser00781

Arrivée du Général De Gaulle, Place Gambetta en début d'après midi :

num_riser00712

num_riser00723

num_riser00733

(Collection Montaufray)

num_riser00702

(Collection Betton)

Le Général De Gaulle arrive sur la Place Gambetta. Changement de décors. L'émotion est à son paroxysme. Tant de Havrais on perdu des proches dans cette guerre..et le général, que pense t'il ? S'imaginait-il découvrir une des plus grande ville de France dans un tel état ? Comment s'imaginer que seulement 5 ans auparvant s'étallait sur cette place une animation trépidante, pleine de gaiété, un jolie marché au fleurs, la sortie des cinemas et des théatres, l'ambiance euphorique des cafés et des brasseries, une circulation incéssante de pietons, tramways et automobiles ?

Cette image sera décisive dans l'esprit du Général. Il faut relever la France coute que coute, et Le Havre sera son symbole.

num_riser00772

Après un long moment de recueillement face au monument aux morts en mémoire des milliers de Havrais disparus sous les bombes, le général s'en va vers les plages du Débarquement et vers Bayeux, d'ou il prononcera son discours. Mais c'est promis, De Gaulle reviendra bientôt. Il a pris conscience du désarroi des Havrais et de l'incroyable effort qu'il faudra déployer pour reconstruire cette ville et ce port capital pour l'avenir de la France.

Aujourd'hui, la Place Gambetta porte le nom de ce grand homme, en mémoire de cette visite mémorable.

PS: Au moment de sa visite, 1 million de soldats Américains ont déjà transité par Le Havre, dans ce qu'on appel "The 16th Port from America".