Lors de sa visite au Havre en Octobre 1944, le général De Gaulle proclamera du balcon de la sous Prefecture "J'ai l'honneur de saluer Le Havre, blessé pour la Patrie, mais libéré et vivant"...

Voici donc le spectacle qui s'offrait aux havrais depuis l'avenue Felix Faure, un chaos indescriptible et démoralisant. La cité Océane était alors la ville la plus détruite de France et le port le plus sinistré d'Europe. La photo ci dessous a été prise en Février 1945, et la ville brulait encore au niveau du quartier des Halles et de Saint-Joseph. En 1945 Le Havre repartait vraiment de Zéro, il n'y avait plus rien. Nous pouvons féliciter nos parents et/ou grands parents pour le travail titanesque de reconstruction.

Num_riser0001

Porte_Oceane