LA RUE THIERS - Avenue René Coty

Clein d'oeil à Philippe

Voici la rue Thiers probablement entre 1945 et 1950. La photo a été prise depuis l'immeuble au dessus de la Grande Pharmacie Thiers, face à la brasserie du Funiculaire.

629_001

A droite, la rue Ernest Renan. Quelques maisons provisoires occupaient la place d'un immeuble détruit par une bombe pendant les raids de la RAF.

A gauche, la rue Thiers (avenue René Coty) et les rails de la ligne 2 du tramway "Notre-Dame - Soquence" (Hotel de Ville - Graville après la guerre). On reconnait sur la gauche, l'immeuble ou vécu l'écrivain Raymond Queneau aux alentours de 1913. Son appartement se situait au premier étage et ses parents tenaient la Mercerie juste en dessous (c'est aujourd'hui le salon de coiffure Camille Albane). C'est ici que Raymond Queneau eu l'idée d'écrire "Un Rude Hiver" entre autres.

Au centre de la photo, un drôle d'immeuble, détruit il y'a quelques années pour faciliter l'accès à la rue Ernest Renan. Le primeur à tout bonnement déménagé juste derrière (magasin LE FRUITIER). Aujourd'hui, l'immeuble qui fait l'angle (au dessus d'Optique Thiers et de Yves Rocher) est en plein travaux de réhabilitation. Tout y a été refait, il faut dire qu'il en avait besoin !

Vous remarquerez enfin que dans la rue Thiers, une église ou une chapelle s'élevait à l'emplacement de l'actuelle Armée du Salut (ce n'est surement pas un hasard). La facade était un peut plus en retrait par rapport à la rue. Si quelqu'un à plus d' informations à son sujet, je suis preneur.