Puisque nous sommes en pleine période pascal, je vais vous raconter aujourd'hui une petite histoire de cloches ;-)

6 septembre 1944...le lendemain du bombardement massif du centre-ville havrais par la RAF, l'immense brasier gagne le quartiers Thiers. Vers 16h, le clocher de l'église Saint Michel s'enflamme un brûle comme une torche. Rien ne résiste, la charpente s'effondre et les cloches se détachent les unes après les autres dans un bruit assourdissant. Celle-ci traversent le portique byzantin de l'église et se fracassent sur le perron.

Quelques mois plus tard, le "plus beau carillon du Havre" offre un spectacle affligeant et dantesque. Un symbole du martyr de la ville.

saint_12

Num_riser0001

Pourtant, ce carillon si apprécié des havrais n'était pas mort...une seconde vie l'attendait. En effet, en 1945, quelques temps avant l'arasement des ruines de Saint Michel, des havrais se sont battus pour que le carillon au son si caractéristique soit préservé.

Remarquez tout au fond, la facade de la banque de France...je vous renvoi vers le blog de Dan, qui à posté aujourd'hui un article sur ce quartier.

http://havrais-dire.over-blog.com/article-30119689-6.html#anchorComment

Num_riser0002

Finalement, pendant le chantier de la reconstruction de l'église Saint Michel, les cloches de la précédente église furent remontées dans le nouveau campanile. Les cloches brisées dans leur chute furent fondues pour constituer de nouvelles cloches.

BlogStMichel

C'est ainsi qu'en cette belle période pascale de l'année 2009, vous pouvez toujours entendre le chant du" plus beau carillon du Havre" au sommet d'une des églises les plus moderne du Havre, aujourd'hui classée à l'UNESCO.