De part son architecture, on qualifie souvent Le Havre de "Manhattan sur Mer"... Il faut avouer qu'avec la reconstruction, Le Havre à changé radicalement d'image, donnant à la vieille cité de François Ier, des faux airs d'outre Atlantique.

Voici quelques photos aériennes du "nouveau Havre", fraîchement reconstruit. La différence entre l'urbanisme du vieux Havre et du nouveau Havre est flagrante. Toute la beauté de la ville nous saute aux yeux... 

Ci dessous, le Square Saint-Roch pris depuis le clocher de l'Eglise Saint Joseph. Depuis notre "'Empire State havrais" le Square Saint Roch ressemble à un petit "Central Park". Si tôt la reconstruction terminée, les premières résidences ont fait leur apparition sur les hauteurs du Havre, notamment autour de la rue Felix Faure.

799_001641

L'urbanisme d'après guerre à su mettre en valeur tout ce qui n'avait pas été détruit, s'intégrant parfaitement à son environnement naturel et urbain. Ci dessous, en un clin d'oeil, le quartier Saint-Vincent d'avant guerre et le quartier Saint-Vincent reconstruit. L'architecture est radicalement différente mais la "couture" s'opère.

452_001

Le Square Saint-Roch depuis un immeuble de la rue Georges Braque (au dessus de la Brasserie Paillette). Les immeubles sont encore en chantier, le square renaît à peine de ses cendres. Quelques arbres ont survécu miraculeusement au cataclysme de fer et de feu.

017_001

Le Boulevard François Ier et le quartier Saint Joseph dans la dernière étape de la reconstruction, entre 1960 et 1964. Si jusque là, la reconstruction du Havre avait été magnifiquement conduite, à partir de 1960 une certaine lassitude s'est fait ressentir. Les havrais avaient hâte de terminer cette trop longue reconstruction. C'est a partir de cette date que plusieurs opérations "bouche trou" ont été réalisées afin de remplacer les derniers camps provisoires par des constructions définitives. Aujourd'hui nous pouvons regretter ces dernières opérations trop rapidement réalisées sans aucun soucis d'urbanisme et en rupture avec l'architecture Perret. C'est le cas, de ce "rempart" au Nord-Ouest du boulevard François Ier (en construction sur la photo ci dessous), qui coupe totalement l'accès du centre-ville vers la mer. La reconstruction de 12 000 immeubles ne pouvait pas se faire sans quelques érreurs.

547_001d

Toujours au début des années 60, les derniers immeubles du centre-ville sont reconstruits à l'emplacement de l'ancienne cité commerciale Thiers. Tout le quartier Saint-Michel sera reconstruit entre 1958 et 1964 et contrairement au Nord-Ouest du boulevard François Ier, ce fut une réelle réussite. Remarquez sur la photo, à la hauteur du chantier de l'eglise Saint-MichelSaint-Michel, quelques vieux immeubles en plein milieu du Parvis de l'église, plus débout pour très longtemps.

Remarquez enfin, en plein milieu de la Place de l'Hotel de Ville, la taille ridicule des autobus ressemblant à des jouets pour enfants.

992_001df