Comme la plupart d'entre vous, j'ai appris cette semaine avec beaucoup de tristesse le décès du réalisateur havrais Christian Zarifian.

D'origine Grenobloise et installé au Havre depuis 1968, ce grand monsieur avait su percevoir au travers de ses films, les subtilités havraises et la profonde cicatrice qui marquait encore la ville à cette époque et qui la marque toujours un peut aujourd'hui.

Zarifian disait dans le reportage que vous allez voir, au sujet de l'avenue Foch: "c'est une métaphore de la vie, au bout il n'y a plus rien". Une métaphore magnifiquement mise en scène dans son chef d'oeuvre "Table Rase". Un film que tout havrais devrait voir au moins une fois dans sa vie.

ScreenShot909

http://www.ina.fr/art-et-culture/cinema/video/HA00001386716/portrait-du-realisateur-christian-zarifian.fr.html

En attendant, quel plus bel hommage serait de donner le nom de Christian Zarifian à une nouvelle avenue havraise ?

ScreenShot360ScreenShot359

Images: "Table Rase" - Films Seine Océan- Le Havre - 1988