Comme vous le savez, Le Havre fut la ville la plus détruite de France au cours de la dernière guerre. Les 11 000 tonnes de bombes larguées sur la ville par les Alliés entre le 5 et le 12 Septembre 1944 furent particulièrement destructeurs. 12 000 immeubles détruits, 80 000 sans abris, 5 200 morts.

Au lendemain de la guerre et jusqu'au milieu des années 50, les vestiges du Havre d'avant guerre vivaient en surcis. Les édiles de l'époque prioritisaient évidement la reconsturction des logements.

Ce quelques photos nous présentent le misérable état de certains monuments havrais au lendemain de la guerre, livrés à tout vent.

Ci dessous, le puie de lumière de la maison de l'Armateur, aujourd'hui Musée de l'Armateur...

sap01_mh0149067_p

Les salons de la maison de l'Armateur livrés au intempéries

sap01_mh0149068_p

sap01_mh0149069_p

Le même salon aujourd'hui:

76351_6_photo6_g

Ci dessous, les ruines de l'Arsenal du Havre (quai Videcoq), dont il ne reste plus rien aujourd'hui à l'exception des magnifiques portes en bois conservées au Fort de Tourneville (à confirmer)

sap01_mh0149065_p

sap01_mh0149066_p

L'Arsenal avant guerre. Ce batiment fut le théatre de la Révolution Française...

sap01_mh001390_p

La Cathédrale Notre-Dame de Grâce gravement atteinte par plusieurs torpilles...

sap01_mh0149063_p

sap01_mh0149062_p

La nef de la Cathédrale, sur le point de s'éffondrer:

sap01_mh0149064_p

Num_riser0183

Il en aura fallu de peu pour que la façade renaissance de la Cathédrale ne disparaisse totalement du paysage.

Num_riser0057

L'abbaye de Graville également touchée par les bombes et reconstruite provisoirement pour la mettre à l'abri des intempéries:

sap01_mh0148679_p

Le tour de force réalisé par nos ainés au lendemain de la guerre devrait nous servir de leçon aujourd'hui. Les reconstructeurs du Havre ont réussi à intégrer le patrimoine ancien à la ville moderne en le restaurant et en le mettant en valeur. Est-ce si difficile que celà ?