Dans son excellent bouquain "Fallait t'il casser une église", prémice d'une longue série, Gilbert Betton nous narre l'histoire du quartier Saint-Léon, autour de son église détruite pour risque d'éffondrement, en 1987.

L'existence de l'eglise Saint Léon est relativement récente, tout comme son quartier d'ailleurs. La première église fut ouverte le 27 Février 1887. Du fait de l'explosion démographique dans le quartier, les 500 à 600 places que contenait l'église devinrent vite insuffisantes..

Le 6 Juillet 1913, la première pierre d'une nouvelle église fut posée par Mr Le Chamoine Delestre, vicaire au Havre. Le chantier continua durant toute la première guerre mondiale et fin 1916 il ne restait plus que le clocher à construire. Cette église avait la particularité d'être construite en ciment aggloméré, ce qui lui sera fatale !

En 1920, l'Eglise Saint Léon (qui n'avait jusqu'à présent que le titre de chapelle), devint Eglise paroissiale. En 1925, la construction du clocher haut de 58 mètres s'achèva. En octobre, il reçu son bourdon ainsi que ses trois cloches.

En 1939 l'Eglise Saint Léon est encore inachevée. Elle ne sera jamais terminée. L'édifice connaitra les conséquences dramatiques de la guerre. Au mois de Mars 1943, lors d'un bombardement nocturne, une bombe de gros calibre vint s'écraser au pied du clocher, sur le boulevard de Graville. Tous les vitraux volèrent en éclat et le grand orgue fut en grande partie détruit.

Cette église qui fut renovée et embellit au cours des décennies d'après guerre, ne resistera pas à l'épreuve du temps. La structure de l'église composée de ciment aggloméré au sel marin et d'un acier de mauvaise qualité commencait à donner des signes de faiblesse. Le lundi de Pentecôte 1981, plusieurs blocs se détachèrent de l'abside. En 1983, le porche présentait plusieurs lézardes. Les murs se détachaientt par blocs. Le clocher fragilisé par les bombardements pouvait à tout moment s'éffondrer.

Que faire ? Fallait-il réparer à prix d'or cette église qui somme toute n'avait pas une valeur patrimoniale exceptionnelle ? Finalement, le disocèse du Havre décida en accord avec accord Mr Sudreau, êveque du Havre, la démolition de l'église puis sa reconstruction. Le 27 Septembre 1987 commençait la destruction. La construction de la nouvelle église commencera un an plus tard, en Octobre 1988. Cette nouvelle église, simple, n'est pas démunie de caractère et réuni de nombreux éléments de l'ancienne église comme les vitraux, les cloches, l'orgue, l'autel etc...

364_001dd