De 1945 à Août 1946, Le Havre fut l'un des principaux ports de transit européen pour le rapatriement des soldats américains ayant combattu l'armée Nazi et contribué à la Libération de l'Europe. En un peut plus d'un an, 3 675 000 ont embarqué au Havre à bord des Liberty Ship, destination les USA.

Les quelques clichés que vous allez voir ont été pris au printemps 1946 par un soldat américain. L'occasion de plonger dans l'ambiance havraise de l'immédiat après guerre. Un champ de ruines transformé en fourmilière humaine...

...

Bienvenue au Camp Herbert Tareyton, niché aux quatres coins de la forêt de Montgeon. avant de loger les sinistrés havrais, le camp de la Forêt de Montgeon servait d'arrière base au "16eme port". C'est ici que les soldats étaient logés et nourris en attendant leur embarquement pour les Etats Unis.

3826061919_027af4ae2b_b

Ce camp n'était cependant pas enfermé sur lui même. Les soldats étaient libres de se promener dans Le Havre ou ils fréquentaient certains lieux de divertissement autour du Cours de la République ou du Rond Point, avec ses bars et ses cinémas, sans oublier les fameuses "ruches" de Saint François et de Notre-Dame dans les rares immeubles encore debout.

3826062653_83c2e51cc7_b

3826061207_121e8fe3bd_b

C'est également dans ce camp de la Forêt de Montgeon que se produisit Gleen Miller et son orchestre, pour le grand bonheur des soldats et des havrais présents.

3826056745_35495dc347_b

3827080662_71ac69e3a1_b

La circulation au sein du camp était largement favorisée par des navettes mises en correspondance avec les lignes de tramway desservant la forêt de Montgeon, notamment la ligne 8. Ces navettes étaient tout simplement des bus à impériale londonniens qui sillonaient tous les "quartiers" de la forêt...

...ici du côté de la "Porte de la Forêt":

3826060483_7944a18b81_b

3826858882_9fd1cb42af_b

Un tram de la ligne 8 (Gare <> Hallates par Hôtel de Ville) traversant les ruines, entre l'Hôtel de Ville et le Square St Roch. Cette ligne permettait aux soldats américains de descendre en ville. En arrière plan l'immeuble qui jouxte aujourd'hui l'office du tourisme.

ScreenShot1146

Puisque nous sommes en ville, approchons nous du port, véritable fourmilière humaine. Les Liberty Ship entrent et sortent les uns derrière les autres. Les premiers apportant le ravitaillement pour les européens, les seconds ramenant les soldats vers leurs terres d'origine.

3827086932_dff4105796_b

Nous voici au sud du Perrey, à l'emplacement de l'actuel Sémaphore. En arrière plan, nous distinguons les deux seuls immeubles rescapés du Boulevard François Ier. Ces derniers très endommagés, ne survivront pas à la reconstruction. Derrière ceux-ci, nous apercevons le clocher de la Cathédrale Notre Dame de Grâce. Mais revenons plus près de nous. La chaussée des Etats Unis (qui ne s'appelle pas encore chaussée J-F Kennedy) est encore parsemée de bunkers et autres abris antiaériens. Ces derniers ont parfaitement résisté aux bombardements.

3826045407_e34f943f71_o

Tournons la tête à gauche. Voici le débouché du boulevard Clemenceau, au niveau de l'actuel Musée Malraux. Sur la droite, à l'emplacement du Musée actuel, nous distinguons les ruines du celèbre hôtel Frascati

3826045267_419f69be36_o

Gros plan sur la petite plage (devant Frascati), zone utilisée pour le débarquement des engins amphibie.

3826289763_0b3e718e78_b

L'Hôtel Frascati, qui malgré les dommages subis par les bombardements, abrite provisoirement le siège des opérations du 16eme port, autrement dit, la capitainerie. Juste derrière, les immeubles rescapés que nous pouvons toujours voir aujourd'hui, rue du Perrey et rue Frédéric Sauvage.

3826046377_d972dcdf93_b

3826286563_e4f643609b_b

Remarquez le panneau sur la façade de Frascati: "16th Port of Embarkation, Opération Building". L'hôtel de trouvait à l'emplacement exact du Musée Malraux.

3826050107_103235c530_b

Gros plan sur les immeubles rescapés du Perrey. Sur la droite, nous remarquons un petit groupe de deux immeubles toujours debout de nos jours. L'un est situé au 20 rue Augustin Normand. L'autre, dont nous apercevons l'arrière, est situé rue Fréderic Sauvage, près du boulevard François Ier.

3826045983_8fb55d46b7_b

Sur la gauche, l'accès à la petite jetée. Cette petite jetée située face au sémaphore, aujourd'hui très prisée des promeneurs et des photographes. Au premier plan, un mat radar destiné au sémaphore provisoire, le fameux "sémaphore américain" qui précède celui que nous connaisssons aujourd'hui. En arrière plan, l'entrée du port.

3826047103_a5edfeba21_b

Vue sur un liberty Ship entrant dans l'anse des pilotes. En arrière plan, le quai Roger Meunier, emplacement de l'actuel terminal Croisières:

3826051379_c18870ccf7_b

Une vedette américaine. En arrière plan le quai Roger Meunier, qui sera reconstruit avec l'aide des américains. Le quai Pierre Callet, situé juste derrière, sera reconstruit grâce aux caissons phoenix du port artificiel d'Arromanches.

3826287397_7e4ccd1a61_b

Ce secteur du port à été ravagé par les bombardrement de la nuit du 14 au 15 Juin 1944. Ce bombardement qui visait la flotte Allemande et sa base sous marine à permis d'utiliser pour la première fois les bombes anglaises "Tall Boy" de 6 000 kg chacune. C'était jusqu'à l'arrivée de la bombe atomique, l'arme la plus dévastatrice de la seconde guerre mondiale. Sur le lien ci dessous, vous pourrez voir le film de ce bombardement, pris depuis un avion de la RAF: http://www.ina.fr/art-et-culture/musees-et-expositions/video/ROC8909087195/le-havre-45-ans-apres.fr.html 

3826288119_494ee17ffd_b

C'est maintenant l'heure d'embarquer pour un voyage de 6 jours qui nous ramènera en Amérique. L'embarquement à lieu le long du quai des Abeilles, seul quai du Havre encore à peut près utilisable.

3826844398_4c4b9b3771_o

En arrière plan, les immeubles du boulevard François Ier et les bunkers de la chaussée des Etats Unis. Sur la droite, le quai de Southampton et les ruines du Musée des Beaux Arts. Au centre, nous apercevons le clocheton de la Cathédrale.

3826846998_7f4c27b255_b

3827083724_68be38e060_b

3826844880_926b826353_b

Sur le pont en attendant le départ:

3826844194_857c0125d2_o

Au même moment, autre départ d'un Liberty Ship, destination les USA...

3826844300_f7fa9535f0_o

Ca y'est, le départ est donné. Notre Liberty s'éloigne lentement du quai des Abeilles et passe devant la jetée du Sémaphore, fortifiée par les Allemands dans le cadre des travaux du mur de l'Atlantique.

3826849814_a53fae0700_b

Vue actuelle:

1RIMG0018

Notre navire progresse dans l'avant port. Nous apercevons au loin, Sainte Adresse et le Cap de la Hève. Sur le droite, les vestiges des chantiers Augustin Normand.

3826848430_958a708004_b

Le boulevard Clemenceau n'est plus que l'ombre de lui même. Nous reconnaissons cependant l'immeuble art déco dit "Le Transatlantique", construit en 1939 par Henri Daigue. Ce dernier d'un blanc éclatant, a du être repeint aux couleurs militaires car il servait de point de repère aux pilotes des bombardiers alliés. En outre, le 152 boulevard Clemenceau accueillait sur son toit un radar antiaerien.

3826052063_56289f9aff_b

La sortie du port approche...

3826847692_5d47a490e4_b

3826054361_168864fbc0_b

Gros plan sur la digue Nord avec ses fortifications françaises et allemandes. Ces ouvrages toujours visibles de nos jours, abritent divers équipements de balisage.

3826852756_f0806598e3_b

Vue actelle:

RIMG0472

le_20Havre_20Mole

Vue actuelle:

RIMG0473

La "table rase" du centre ville du Havre, vue depuis le large. Outre le "Transatlantique" situé au 152 boulevard Clemenceau, et le 184 boulevard Clemenceau, dont la façade à été soufflée par une bombe, plus rien n'indique la présence d'une ville.

3826852010_9822ff3edc_b

Nous sommes bien loin du "Manhattan sur mer" d'Auguste Perret:

RIMG0186

Le long du chenal, à la sortie des digues, émerge l'épave du Liberty Ship "Lee S. Overman" coulé le 11 Nomvembre 1944 après avoir sauté sur une mine. Par chance, ce navire qui transportait 6 000 tonnes de munition n'à pas explosé. Si celà avait été le cas, Sainte Adresse, Saint Vincent et Sanvic auraient été rasés par le souffle de l'explosion.

3826854118_eeac9c54f0_b

Sainte Adresse et le cap de la Hève, témoins de lourds bombardements qui visaient les phares et les batteries de la Hève. Remarquez l'immeuble Dufayel touché dans sa partie droite par un obus de marine.

3826059111_85574670c9_b

Le Havre s'éloigne...

3826857428_a455e6c37e_b

Vue actuelle:

RIMG0040

Les falaises du cap de la Hève...elles n'ont pas changé !

3826856658_44b0287a9a_b

Vue actuelle:

RIMG0047

Dernier regard sur l'Europe, témoin du conflit le plus meurtrier et destructeur de l'histoire. Le Havre que nous venons de quitter est bien le symbole du tribut payé par le vieux continent durant ces 5 années de guerre.

3826854846_2309f5f281_b

Pour beaucoup de soldats américains, cette vision fut la dernière du vieux continent. Certains d'entre eux avaient débarqué sur ces côtes le 6 Juin 1944. Combien en sont revenus ?